Combattre la discrimination sur le lieu de travail

Malice, ingénieur âgé de 54 ans, d’origine africaine, est le seul ingénieur de l’entreprise à ne pas détenir  un poste à responsabilité.


Pierrette, maman de 4 enfants, travaillant à temps partiel, n’a encore jamais reçu de bonus à la fin de l’année, contrairement à ses collègues de travail.


Paul porte sa kippa pour aller travailler. Il est rarement convié à des réunions de travail, contrairement à ses autres collègues de travail.


Marc souffre d’un handicap qui l’empêche de travailler tard le soir. De ce fait, il ne peut jamais participer aux réunions  de travail que son employeur organise régulièrement vers 18 heures du soir. Du coup il ne reçoit jamais de promotion.


Cyril est homosexuel. Il n’est jamais convié aux déjeuners entre collègues.


Marion est socialiste militante. Elle est la seule salariée à ne pas être invitée aux tournois de tennis organisés par son employeur.


Louis vit en partenariat avec Marie. Il présente sa candidature pour un poste d’instituteur auprès d’une école catholique. Lors de l’entretien d’embauche, le représentant de l’école lui demande s’il  a l’intention de se marier.  Louis répond que non. Sa candidature n’est pas retenue.

La discrimination au travail crée par CSL